Le collectif travaille depuis début octobre. Il a fait des constatations sur le fonctionnement de la commune et du Sicoval.

L'urbanisation future de la commune nous apparaît excessive ; la circulation automobile induite deviendra insupportable. Aucune alternative aux choix imposés ailleurs n'a été proposée.

L’évolution des finances locales et intercommunales ne nous semble pas soutenable : elle induit une augmentation de la pression fiscale qui devient inacceptable dans un contexte aujourd’hui délicat pour tous les contribuables, sans que les raisons ne soient expliquées de façon claire et compréhensible pour tous.

La réforme des rythmes scolaires est un sujet majeur de préoccupation pour les parents. Sa mise en œuvre intervient dans un contexte général difficile et polémique. La conduite de cette réforme apparaît comme bien trop technocratique. Elle est appliquée sans réelle concertation avec les familles et sans information sur son financement.

Nous observons qu’alors que la démocratie locale est une priorité pour tous, des questions importantes sont traitées sans concertation.

Ceci nous conduit à proposer un entretien au maire sortant et aux membres de sa liste pour leur demander quelles sont leurs réponses aux préoccupations des habitants. Nous ferons la même démarche vers les autres candidats lorsqu'ils se seront déclarés.

Nous préparons un communiqué de presse pour rendre publiques nos démarches.